ACCUEIL
en fr

logo-karting-paradiseshop-racing1pieces-auto-discount

starting-light-vert
PROCHAIN EVENEMENT DANS

Carnets de Route 3 : Parades

Record d'entrées pour cette manifestation dédiée aux gros cubes avec 38700 spectateurs. Plus qu'au salon érotique (Nog-ero) qui se tenait en ville conjointement. Quelques spécimens peu vêtues seront vus de ci de là sur les grilles de départ ou en pose autour des camions de course. L'animation tient surtout à la parade des camions plus ou moins décorés.

ouverture carnet-3

Celle-ci a tellement été fournie que la sortie de la piste des cabines prend plus de temps que prévu tandis que les Superkarts sont en prégrille. A nouveau, les karts sont alignés sur le tarmac devant la tour et les protagonistes présentés. Au départ tous sont sur leur garde et l'ordre est respecté (Zuleta est absent) sauf pour Bjerge assez lent à s'élancer.

Après la double courbe de Caupenne, Philippe Maurin se loupe, K. Ranoarimanana l'évite mais quelque mètres plus loin un incident implique Ranoarimanana et Albin qui part en tête à queue et achève son tour dans l'herbe. J.Davies est parti avec retard. Il s'efforcera de rejoindre les moins rapides des Superkarts. Elkmann a fait de suite la différence sur Sébastia. Comme le matin Goullancourt cède du terrain mais lâche peu à peu ses poursuivants soit la 3ème ligne initiale composée des deux Britanniques Busby et Kinsey. De Oliveira a réussi son envol, il participe enfin activement à la course et précède Vayssié qui malgré ses vérifications n'a toujours pas résolu son problème. Pourquoi son moteur qui lui a permis de briller à Hockenheim ne lui permet plus que de se trainer depuis. Heureusement il compense par sa fiabilité, mais ceci le laisse perplexe. Comme expliqué lors des qualifications, il y a pire sort, celui de Ranoarimanana. A nouveau confiant puisque le Kart a été laissé aux soins du spécialiste maison (VM) il est confronté à un mal semblable. Il s'est relancé et remonte mais subit une coupure subite de moteur. Il renonce et se fait ramener ....sur un plateau grillagé. Un lion en cage ! L'équipe est fortement contrariée.

La hiérarchie est donc vite dessinée. D'abord Kinsey a serré au 3ème tour. Elkmann domine d'autant que Sébastia ne parvient pas à le suivre comme le matin. Il concède vite plusieurs secondes. Les deux pilotes ne réitèrent pas les chronos du matin. La piste (La chaleur aidant) est plus lente. Goullancourt perd certes du terrain mais dans une proportion moindre. Busby fait sa course hors d'attaque d'un mini groupe qui comprend De Oliveira, Vayssié et Bjerge. Plus loin nous pointons Baptiste puis Marcel Fleury le mieux placé des 4 Temps. Ces deux compères (Maurin et Marc Fleury) sont plus loin mais les 3 Suzuki se succèdent provisoirement sur la ligne de chronométrage. Puis suit Pascal Delcroix qui aura vécu un week-end sans histoire. Il parvient à dépasser les deux derniers pilotes évoqués. Encore que Marc Fleury réplique et reprend son rang. Baptiste s'arrête chaine cassée, Bjerge renonce dans le même tour et rentre. Le Redspeed team est décimé en quelques hectomètres.

Les écarts se creusent enlevant tout suspens sauf entre Vayssié et De Oliveira qui ne se lâchent pas mais le Sudiste à pris l'avantage. En fin d'épreuve Marcel Fleury (7ème seul) a-t-il fait une erreur ? Il repasse avec deux places de perdus. C'est donc le fiston qui récupère le 7ème rang. De Oliveira a emprunté le moteur de Zuleta. Surtout il ne l'a pas enregistré, ni même prévenu le contrôle technique. Il y a une règle, il est exclu. C'est dommage, au moins il peut se consoler en ayant retrouvé sur la piste la part de motivation qui semblait l'abandonner. Les pilotes doivent penser à mutualiser un moteur ou s'échanger des numéros en secours mais respecter le règlement qui représente aussi une des forces du Championnat de France : A savoir l'éthique sportive. Nous saluons un podium identique pour cette seconde course. Monsieur le maire de Nogaro félicite les pilotes qui ont du perdre du poids.

Au général, il est acquis que bien avant la fin de saison (Reste Le Mans et Le Vigeant) le Champion sortant gardera sa couronne. L'avance de Peter Elkmann est irrattrapable. La bonne opération est à l'actif de Julien Goullancourt dorénavant second au général (Deux points d'avance sur Vayssié).
Jean-Christophe Bourlat

RESULTATS-CLASSEMENTS 2017

SUPERKART 2017

Championnat d'Europe 2017

Numérotation 2017 toutes organisations

Lire la suite...

Championnat de France 2017

FR

Calendrier Superkart 2017

INSCRIPTION / REGISTRATION
Numérotation 2017 toutes organisations
Confirmation d'engagement

Lire la suite...

Coupe de France 2017

FR

Calendrier Superkart 2017

INSCRIPTION / REGISTRATION
Numérotation 2017 toutes organisations
Confirmation d'engagement

Lire la suite...

pub-l3d