ACCUEIL
en fr

logo-karting-paradiseshop-racing1pieces-auto-discount

starting-light
PROCHAIN EVENEMENT DANS

Carnets de Route 2 : course 1

Tous les pilotes sont en prégrille en avance (20 minutes légales), la colonie francophone comprise. Les pilotes s'installent sur la grille devant les stands, la présentation commence. Au moment de les libérer pour le tour de formation, c'est le coup de théâtre.

Emmanuel Vinuales de démarre pas, les lignes prennent doucement leur envol, l'équipe du Français accoure puis pousse, pousse, aucun signal, Vinuales est en rage, cela se voit, les commissaires font signe de se ranger, Vinuales tente encore ...mais il faut se rendre à l'évidence, la course se fera sans lui. A l'extinction des feux, Peter Elkmann (MsKart/VM) est le plus vif à réagir, Kout se blottit dans son pare-chocs. Dans la foulée, Arjan Kievitsbosch et Andreas Jost parviennent à coller aux deux leaders. Ils commencent à prendre une marge notamment à partir du 3ème tour sur Henrik Lilja (PVP/PVP), Marcel Maasmann (Anderson /FPE) et Guido Kleinemeyer (PVP/DEA). Bennett n'est pas tout à fait dans le coup, mais avec son savoir-faire, il rejoint les derniers nommés. Kleinemeyer décroche. Plus loin suivent, Vésa Lethinen (2ème membre du Redspeed Team), Carl Hulme le nouveau champion de Grande Bretagne et de fait second porte drapeau FPE, et Stéphan Mam avec son Nilbor impeccable au moins visuellement.

podium-course1
Ce premier tiers d'épreuve est déjà significatif de la bagarre intense que vont se livrer ces protagonistes. Kout commence à s'échapper. Il creuse peu à peu un écart de 4 secondes (Tour 4) sur Kievitsboch Elkmann et Jost. L'écart se creuse d'autant plus facilement que ce dorénavant trio infernal se « chamaille » pour le plus grand plaisir des observateurs. Chacun se double et redouble, ce à plusieurs reprises, ce que ne traduit pas le tour par tour. En effet Kievitsbosch est le meilleur en sortie de la chicane qui conditionne le passage sur la ligne, ce qui avouons le va préfigurer le tour final, mais nous ne pouvions l'anticiper.
A mi-course : Kout (Tchèque) s'est envolé, Kievitsbosch (Néerlandais), Elkmann et Jost (Tous deux germaniques) se rendent coup pour coup, Maasmann l'air de rien à lâché ses partenaires de route pour revenir sur eux. A deux secondes Bennett essaye de déborder Lilja mais n'y parvient jamais. Quatre secondes plus loin roulent Léthinen, Hulme et Malm. Alexandre Sébastia est bien remonté il est 14ème et encore mieux Liam Morley parti 41ème et revenu 17ème !

Si l'ordre est quasiment fixé, cela n'empêche pas des attaques de part et d'autre dans les groupes formés, le spectacle se focalisant principalement sur le trio pour la seconde position et qui ne laissera qu'un seul déçu de ne pas récolter les honneurs du podium.
Les trois pilotes en VM continue d'offrir un show fantastique en abordant la ligne droite parfois cote à cote. Elkmann cherche souvent du regard Jost, qui essaye de se cacher pour mieux le déborder, et Kievitsbosch en profite quelque peu. Derrière eux Maasmann revient peu à peu, dixièmes par dixième. Bennett ne parvient toujours pas à trouver l'ouverture sur Lilja, il lui manque un peu de puissance, ce duo concédant quelques secondes sur la tête de course. Morley continue de s'activer. Le suspens est entier pour le dernier tour. Kout a course gagnée haut la main. Elkmann attaque, passe second, Maasmann a recollé au trio, il va de suite déborder Jost un peu hardiment alors que ce dernier dans cet ultime tour avait un peu lâché prise. L'allemand devrait monter sur la seconde marche, mais Kievitsbosch sort bien de la chicane et se jette sur la ligne. Ils passent cote à cote, le Néerlandais remporte ce duel pour .....4 millièmes !

team-kout

Kout démarre en fanfare le Championnat d'Europe. On le sens serein. Kievitsbosch est bien l'outsider annoncé, Elkmann reste en embuscade, Bennett est en retrait, il a décidé de revoir sa copie. Vinuales est fort contrarié, c'est un capteur d'allumage qui l'a trahi. Il doit se remettre pour la seconde épreuve. Le check-up avait bien été effectué, il avait démarré pour aller en prégrille, la panne était donc imprévisible. Finalement Jost révélation de Dijon est le nouveau venu parmi les ténors de cette saison. Morley termine 15ème, il a le potentiel mais sa qualification l'a condamné. Sébastia étant donné les circonstances vise le Championnat de France et tente de tirer son épingle du jeu au classement. Dommage qu'il n'ai pas eu d'essais.
Jean-Christophe Bourlat

DIJON 2017 LIVE

LIVE TIMING

Liste des engagés pdficon small

Horaires pdficon small

Vendredi 06 Octobre 2017

  • 15H20 à 15H40 - ESSAI QUALIFICATIF 1 (20’) OFFICIAL TIME SESSION

Samedi 07 Octobre 2017

  • 09H55 à 10H15 - ESSAI QUALIFICATIF 2 (20’) OFFICIAL TIME SESSION
  • Classement des essais qualificatifs
  • 16H35 - Course 1 - Race 1 (41.8 kms soit 11 tours)

Dimanche 08 Octobre 2017

  • 09H30 - Course 2 - Race 2 (41.8 kms soit 11 tours)
  • 16H25 - Course 3 - Race 3 (41.8 kms soit 11 tours)

BOOKLET DIJON 2017 icone-pdf

RESULTATS-CLASSEMENTS 2017

SUPERKART 2017

Championnat d'Europe 2017

Numérotation 2017 toutes organisations

Lire la suite...

Championnat de France 2017

FR

Calendrier Superkart 2017

INSCRIPTION / REGISTRATION
Numérotation 2017 toutes organisations
Confirmation d'engagement

Lire la suite...

Coupe de France 2017

FR

Calendrier Superkart 2017

INSCRIPTION / REGISTRATION
Numérotation 2017 toutes organisations
Confirmation d'engagement

Lire la suite...

pub-l3d