ACCUEIL
en fr
PROCHAIN EVENEMENT DANS
starting-light
Elkmann perd ses paris mais sauve sa mise
L’averse est revenue pour la course 2 en fin de journée. Pas de doute, tous sont en pneus pluie.... Lire la suite
Superkart spectaculaire à Assen, pièges en série.
Le week-end du 17 & 18 août, le Superkart vivait un moment fort de la saison, le GP des Pays-Ba... Lire la suite
Assen perpétue le show Superkart
L’épreuve traditionnelle de Superkart d’Assen (Pays-Bas), également la plus populaire se tient... Lire la suite
Plusieurs pilotes à l’honneur en pré-bilan de Dijon
Le Champion de France est à nouveau l’Allemand Peter Elkmann. C’est son 5e titre après l’int... Lire la suite
Elkmann sans surprise, Bondier révélation, Sebastia performant
Carnet 2 : La quête des Trophées.Surprise, Jost est non partant à la 1re Course, réparant son ci... Lire la suite

Carnets de route 2 : Course 1 le samedi

Le Superkart aurait du présenter le spectacle d'un départ lancé à Ledenon en montée et en ligne, mais finalement c'est lui qui se devait de respecter les consignes. En effet, il a été décidé ce qui n'était pas prévu initialement que les KZ s'élanceraient en départ type « roulant » eux aussi. Certains ont été un peu réservés à cette annonce, ils ont pourtant été remarquables tout le week-end dans cet exercice inhabituel pour eux et ils ont montré l'exemple dès les manches qualificatives.

ouverture-carnet2 0807

Samedi après-midi, le départ de la 1ère course va déjà créer des différences et échelonner les protagonistes. P. Delcroix, R. Didier quelque peu fatigué et M. Fleury partent en mode omnibus alors qu'en pointe P. Elkmann a pris le TGV auquel tente de s'accrocher A.Sébastia. A peine 100 mètres et Kévin Ranoarimanana reste lui en gare. (La bielle de son moteur heureusement loué a explosée). Au son, le clan craignait un problème, il ne s'attendait peut-être pas à cette ampleur. Au moins il récupère un moteur neuf, mis en réserve pour Donington, pour la suite du week-end. Triple gauche en aveugle, 1ère descente, remontée, après le virage 6, E. Confalonieri plus ou moins gêné ou surpris des bousculades de départ part en tête à queue. K. Busby mal parti se trouve derrière lui, le frotte à peine mais finalement, cela le déstabilise suffisamment pour qu'il parte lui aussi hors piste. Les deux sont KO. Devant, Philippe Gerber (PVP/FPE) a pris un excellent envol. Il a bien fait de s'engager. Il a bondi pour emmener la châsse derrière les deux leaders. Elle comprend J. Goullancourt, J.Zuleta et J.Lamalle, puis M. De Oliveira et C. Vayssié moins prompt qu'a l'accoutumée, mais il craint d'engorger. Lamalle déborde Zuleta. Vayssié en fait de même sur de Oliveira. M.Taloc est en difficulté et s'arrête. T.Vandemeulebroucke ne poursuit guère plus suite à une crevaison à sa roue arrière droite.

Zuleta fléchit. Au 5ème tour, P.Elkmann a acquis une marge d'avance sur A. Sébastia, les deux favoris ont lâché tous les autres concurrents et l'écart va empirer. Nous pointons ensuite un trio, Goullancourt doublant Gerber, Lamalle suivant le francilien est prêt à en faire autant. Plus loin Vayssié s'est débarrassé de De Oliveira et Zuleta.
Lors de 6ème boucle, Lamalle double effectivement Gerber, plus loin Zuleta se rate, pas de conséquence mécanique mais M. Albin, J.Dhaese et A. Joubert sont passés. Marc Albin tourne isolé mais régulier, voilà une course réconfortante pour le Niçois qui terminera devant le monocylindre et dans le même tour que le vainqueur.

Elkmann est sur un rail coté châssis, il contrôle son avance, Sébastia stabilise l'écart. (6 secondes). L'attention se focalise sur le duel que se livrent Goullancourt et Lamalle. Ils se sont doublés à plusieurs reprises, ce qui doit les réjouir. Mais c'est le jeune Lamalle qui prend l'ascendant en fin d'épreuve. Goullancourt fatigue ou veut éviter de futurs pépins qui l'ont trop souvent accompagnés depuis le début de saison et son rythme baisse, du coup Gerber se remotive. Il a un nouvel objectif en point de mire rapproché. Il parvient à reprendre le meilleur sur Goullancourt.
Elkmann reçoit les honneurs devant Sébastia, du prévisible, la surprise est l'avènement de Johan Lamalle qui peut enfin s'exprimer son potentiel en course. Son premier podium mérité doit booster la famille.
Hasard des abandons, les Suzuki 1000 se sont retrouvés à faire une course d'équipe. Jean-Marc Fernandes qui par ailleurs va connaitre un week-end de déboires a été le plus rapide d'entre eux avec pour comparaison en termes de chrono 1' 29''431''' soit ½ seconde de mieux qu'aux qualifications tout en étant encore loin d'un 250cc.
Jean-Christophe Bourlat

LE MANS 2019

LIVE TIMING

Samedi  26 Octobre 2019

  • 09H10 à 09H30 Essais libres officiels - Official free time session (20')
  • 10H40 à 10H55 Essais chronomètrés 1 - Official time session 1 (15')
  • 13H50 à 14H05 Essais chronomètrés 2 - Official time session 2 (15')
  • Essais qualificatifs - Qualifying practice
  • 16H35 Course 1 - Race 1 (45km - 11 tours/11 laps)

Dimanche 27 Octobre 2019

  • 09H50 Course 2 - Race 2 (45km - 11 tours/11 laps)
  • 14H40 Course 3 - Race 3 (45km - 11 tours/11 laps)

Results booklet pdficon small

pub-l3d

SUPERKART 2019

Championnat d'Europe CIK/FIA 2019

FIA Karting International Events2

Calendrier Superkart 2019

Numérotation 2019 toutes organisations

Lire la suite...

Championnat Eurosuperkart FFSA 2019

FR

Calendrier Superkart 2019

INSCRIPTION / REGISTRATION
Numérotation 2019 toutes organisations
Confirmation d'engagement

Lire la suite...

Championnat & Coupe de France 2019

FR

Calendrier Superkart 2019

INSCRIPTION / REGISTRATION
Numérotation 2019 toutes organisations
Confirmation d'engagement

Lire la suite...