ACCUEIL
en fr
PROCHAIN EVENEMENT DANS
starting-light
Elkmann perd ses paris mais sauve sa mise
L’averse est revenue pour la course 2 en fin de journée. Pas de doute, tous sont en pneus pluie.... Lire la suite
Superkart spectaculaire à Assen, pièges en série.
Le week-end du 17 & 18 août, le Superkart vivait un moment fort de la saison, le GP des Pays-Ba... Lire la suite
Assen perpétue le show Superkart
L’épreuve traditionnelle de Superkart d’Assen (Pays-Bas), également la plus populaire se tient... Lire la suite
Plusieurs pilotes à l’honneur en pré-bilan de Dijon
Le Champion de France est à nouveau l’Allemand Peter Elkmann. C’est son 5e titre après l’int... Lire la suite
Elkmann sans surprise, Bondier révélation, Sebastia performant
Carnet 2 : La quête des Trophées.Surprise, Jost est non partant à la 1re Course, réparant son ci... Lire la suite

Carnets de Route 2 : Elkmann prend l’avantage

Les fortes chaleurs qui sévissent en Europe finissent par provoquer un orage qui se fait entendre mais passe au loin. La pluie s’invite toutefois le matin avant la course de Superkart qui fait l’ouverture du dimanche. Heureusement elle n’est pas soutenue sauf que les set-up sont à revoir à l’aube. Deux tours de formation sont décidés afin que chacun puisse s’acclimater à la piste.

ouverture carnet-2

La course demeure de 12 tours. C’est une particularité des règlements, ceux de la FFSA quelque soit la catégorie évaluent un kilométrage par temps sec et un par temps de pluie, pas ceux de la CIK. Le 1er tour est délicat en dernière partie de peloton ou certains effectuent quelques figures et autres toupies, il manque déjà Vic Hempshall pilote Britannique, souvent le cigare aux lèvres qui parle la langue de Molière. Il a été « poussé » dans le tour de formation. Olivier Leibel passe par la pit-lane suite à une crevaison. La première ligne s’envole de suite. Jost a pris un bon départ, Bennett aussi, Morley moins. Marc Albin renonce. Au second passage, rééquilibrage. Lilja emmène Jost et Morley pour la lutte aux accessits, suivent Léthinen, Goullancourt, J.Dredge, Maasmann et quelques autres. Bennett s’est offert une sortie de piste inopinée. Il se relance en 24ème position, il s’emploi à remonter, animant l’épreuve, cela lui permettra de revenir jusqu’au 9ème rang. Le duo de tête s’échappe inexorablement, Elkmann restant blotti derrière Kout. Stratégie d’attente ou pas ? A mi-course, Lilja connait une baisse de régime, Morley le double, puis Jost l’imite. Chacun creuse l’écart vis-à-vis de son adversaire se mettant à l’abri de toute attaque. J.Goullancourt est en délicatesse, il passe dernier (Câble d’accélérateur) il tente de poursuivre mais c’est impossible. Hormis Elkmann, titré avant terme champion de France 2015, le premier protagoniste habituel du Championnat de France est maintenant le Colombien Jaime Zuleta (10ème). Kévin Ranoarimanana en travers a eu un bon réflexe, refuser l’aide des commissaires mais malgré ses efforts il ne parvient pas à se relancer. Il est dépité. La caméra du circuit s’est attardée sur ses vains efforts.

(Cliquez sur l'image pour ouvrir la galerie de photos)

Au 8ème passage, les conditions comme les chronos s’améliorent. Elkmann se sent de mieux en mieux, il attaque le leader. Il le déborde et le laisse sur place. Derrière le duo, distancé Morley a néanmoins pris le large sur les candidats au podium. Lilja sentant la menace de Léthinen fondre sur lui a un sursaut lors de son dernier tour, il sauve ainsi sa 5ème place. Jason Dredge placé confirme sa prestation de Donington, il marque à nouveau, et son PVP privé n’est guère « largué » par celui de Lilja. David Harvey dans ces mêmes conditions climatiques l’avait emporté l’an dernier mais c’était lors du meeting inter-écuries. Il termine 10ème. Toujours présent. Philippe Gerber 11ème en piste rentre avant d’entamer son dernier tour. Il obtempère enfin au drapeau noir à rond orange. Il n’a pas réagi de suite à sa présentation car il ne sait pas encore pourquoi. En fait, son feu arrière ne fonctionne plus. Juste une maladresse, dans une fausse manœuvre il l’a éteint.
Zuleta qui avait fléchit est 12ème au scratch, 3ème au Championnat de France. Les autres tricolores ont un résultat mitigé voire décevant : Cyril Vayssié ne parvient pas à faire fonctionner son moteur VM mais il cumule par ailleurs des petits pépins. Il précède Johan Lamalle. Ce dernier, n’a pas l’habitude d’une telle confrontation, il n’a pas rentré ses voies arrière. Ils terminent 14 et 15ème au scratch mais dans le cadre du Championnat de France, ils marquent.
Jean-Christophe Bourla

LE MANS 2019

LIVE TIMING

Samedi  26 Octobre 2019

  • 09H10 à 09H30 Essais libres officiels - Official free time session (20')
  • 10H40 à 10H55 Essais chronomètrés 1 - Official time session 1 (15')
  • 13H50 à 14H05 Essais chronomètrés 2 - Official time session 2 (15')
  • Essais qualificatifs - Qualifying practice
  • 16H35 Course 1 - Race 1 (45km - 11 tours/11 laps)

Dimanche 27 Octobre 2019

  • 09H50 Course 2 - Race 2 (45km - 11 tours/11 laps)
  • 14H40 Course 3 - Race 3 (45km - 11 tours/11 laps)

Results booklet pdficon small

pub-l3d

SUPERKART 2019

Championnat d'Europe CIK/FIA 2019

FIA Karting International Events2

Calendrier Superkart 2019

Numérotation 2019 toutes organisations

Lire la suite...

Championnat Eurosuperkart FFSA 2019

FR

Calendrier Superkart 2019

INSCRIPTION / REGISTRATION
Numérotation 2019 toutes organisations
Confirmation d'engagement

Lire la suite...

Championnat & Coupe de France 2019

FR

Calendrier Superkart 2019

INSCRIPTION / REGISTRATION
Numérotation 2019 toutes organisations
Confirmation d'engagement

Lire la suite...