ACCUEIL
en fr
PROCHAIN EVENEMENT DANS
starting-light
Plusieurs pilotes à l’honneur en pré-bilan de Dijon
Le Champion de France est à nouveau l’Allemand Peter Elkmann. C’est son 5e titre après l’int... Lire la suite
Elkmann sans surprise, Bondier révélation, Sebastia performant
Carnet 2 : La quête des Trophées.Surprise, Jost est non partant à la 1re Course, réparant son ci... Lire la suite
La finale se prépare par étapes
Carnet 1 : Vendredi d’avant matchC’est sous la chaleur estivale que se déroule la finale du Cha... Lire la suite
Le Superkart joue sa finale à Dijon
La 3e manche du Championnat de France associée à la Coupe de France se déroule sur le Circuit de... Lire la suite
Superkart dans le Gers : Elkmann sous la Chaleur
C’est sur le circuit Paul Armagnac-Nogaro que se tenait la 2ème épreuve du Championnat de France... Lire la suite

Le circuit du Val de Vienne reçoit les 3 et 4 octobre la finale du Championnat de France de Superkart 2015 dans le cadre de la Coupe de France des circuits, cohabitation qui a prévalu à la 1ère épreuve (Dijon) et que l’on retrouve pour cette dernière manche. L’an passé, Le Vigeant était l’objet d’un round du Championnat d’Europe de la discipline et a été très apprécié par les pilotes européens. Cette année le circuit poitevin redevient un rendez-vous traditionnel et incontournable du Championnat de France...

 

ouverture vigeantpre
 mais il n’en demeure pas moins l’hôte d’une épreuve à caractère internationale et adopte le schéma mis en application en France depuis l’an passé avec trois courses au programme. Il s’agit d’une véritable finale où l’enjeu majeur réside dans la quête du titre honorifique de vice-champion. Le podium virtuel du classement général reste en effet indécis. Le titre de Champion de France 2015 est déjà alloué depuis un certain temps. L’Allemand Peter Elkmann, champion sortant a en effet accumulé un maximum de points qui lui permettent de conserver sa couronne. Il a du malheureusement déclarer forfait au dernier moment et ne défendra pas son rang, ce qui devrait rendre encore plus ouverte la compétition lors de ces ultimes courses.

La lutte s’annonce disputée pour la victoire ponctuelle indépendamment du classement final évoqué.

Il faudra toutefois monter sur le podium pour ravir la place de vice-champion, sachant que le gain maximum possible est de 75 points. De plus les 13 meilleurs scores sont retenus (sur 15 possibles à l’issu du week-end), ce qui implique que les protagonistes ont intérêt à chercher la performance maximum. Quatre pilotes peuvent y prétendre : Julien Goullancourt (Anderson /DEA) vainqueur récent de la Coupe de France 2015 (Fin août à Croix) a en principe ménagé son matériel pour garder intact ses chances de conforter sa position favorable. Il ne possède toutefois que 8 points d’avance sur Cyril Vayssié (PVP/VM) qui a déjà été deux fois vice-champion. Ce dernier après un week-end remarquable à Hockenheim est devenu perplexe sur la performance de son moteur récent et ne garde pas un bon souvenir de 2013 où une boite cassée et une crevaison lui ont fait perdre cette même position qui lui semblait pourtant acquise. Partant avec un handicap de 22 points, le Colombien Jaime Zuleta (MSKart/VM) dont c’est la 1ère saison, voudra finir sur une note positive et faire fi de la part de malchance qui l’a privé de nombreux points. De même, Kévin Ranoarimanana (MSkart/DEA) ex-æquo avec le sud-américain manifeste une indéniable motivation au point d’avoir repris son moteur italien révisé pour optimiser ses chances de scorer.

Ce duel interne ne doit pas occulter le fait qu’Alexandre Sébastia (Anderson /DEA) est un prétendant sérieux à la victoire. Le Champion de France 2013 et vice-champion 2014 n’a participé que de manière épisodique au championnat cette année mais à chaque fois devant. Il sait appréhender ce circuit qui lui a déjà réussi. Il faudra probablement compter sur Johan Lamalle lui aussi participant intermittent mais transfiguré depuis qu’il a acquis un moteur neuf (VM) comme le prouve sa prestation à Ledenon. Le team Britannique Redspeed est de retour au sein du peloton avec notamment Ingvar Bjerge. Ce Suédois connait bien le tracé pour avoir participé régulièrement ces dernières années à l’ épreuve avec de bons résultats. Un Italo-australien Carlo Chermaz sera son co-équipier. On notera la présence du projet avancé de Superkart 4 temps sur base d’un moteur Suzuki 1000 fiable qui sera une autre attraction.
Jean-Christophe Bourlat et Eric Sévère

pub-l3d

SUPERKART 2019

Championnat d'Europe CIK/FIA 2019

FIA Karting International Events2

Calendrier Superkart 2019

Numérotation 2019 toutes organisations

Lire la suite...

Championnat Eurosuperkart FFSA 2019

FR

Calendrier Superkart 2019

INSCRIPTION / REGISTRATION
Numérotation 2019 toutes organisations
Confirmation d'engagement

Lire la suite...

Championnat & Coupe de France 2019

FR

Calendrier Superkart 2019

INSCRIPTION / REGISTRATION
Numérotation 2019 toutes organisations
Confirmation d'engagement

Lire la suite...