ACCUEIL
en fr
PROCHAIN EVENEMENT DANS
starting-light
Elkmann perd ses paris mais sauve sa mise
L’averse est revenue pour la course 2 en fin de journée. Pas de doute, tous sont en pneus pluie.... Lire la suite
Superkart spectaculaire à Assen, pièges en série.
Le week-end du 17 & 18 août, le Superkart vivait un moment fort de la saison, le GP des Pays-Ba... Lire la suite
Assen perpétue le show Superkart
L’épreuve traditionnelle de Superkart d’Assen (Pays-Bas), également la plus populaire se tient... Lire la suite
Plusieurs pilotes à l’honneur en pré-bilan de Dijon
Le Champion de France est à nouveau l’Allemand Peter Elkmann. C’est son 5e titre après l’int... Lire la suite
Elkmann sans surprise, Bondier révélation, Sebastia performant
Carnet 2 : La quête des Trophées.Surprise, Jost est non partant à la 1re Course, réparant son ci... Lire la suite
Carnets de route 3

Sebastia ChptFREmmanuel Vinuales remporte la course 2 et abbat le record du circuit dans la catégorie

La seconde course fut plus disputée, d'une part Vinuales toujours dans sa recherche de performance voulait tester son environnement moteur jusqu'au bout et d'autre part les groupes formés se disputèrent plus chèrement leurs positons. Vinuales et Sébastia comme la veille s'envolent en tête, Riley de suite s'empare de la 3ème place et semble en mesure de pouvoir combler son léger retard sur le duo leader, du moins c'est ce qui nous paraissait logique eu égard à l'expérience que nous connaissons du boss du Redspeed Team, mais si dans les premiers tours il reste à distance raisonnable, d'un coup après le tiers d'épreuve, l'écart grandit.
MED 1851Podium sympathique au Vigeant avec les femmes des pilotes qui entourent Sébastia, Vinuales et Aebischer

Podium sympathique au Vigeant avec les femmes des pilotes qui entourent Sébastia, Vinuales et Aebischer

Au 3ème tour Vinuales a débordé Sébastia. Les deux pilotes s'échappent. Vinuales pulvérise le record de la piste en Superkart 1'32''128''' contre le 1'32'' 619''' de Payart qui ne date que d'un an.
Sébastia s'accroche, lui-même tourne en 1'32''7, mais Vinuales enfonce le clou, il réitère plusieurs tours dans des chronos très proches de son nouveau record.
Jamais Sébastia ne va renoncer mais inéluctablement la marge d'avance du champion sortant s'accentue, Sébastia s'applique au cas où et finira en nage devoir accompli mais sans pouvoir chercher Vinuales.
Derrière Riley, un groupe s'est formé, composé d'Harvey qui mène devant sa nouvelle ombre dénommée Bjerge, les deux pilotes ayant été plus vigilants à l'extinction des feux, Aebischer et Vayssié enfin en lice pour finir une course avec son FPE d'ancienne génération. Aebischer s'était moins bien élancé que samedi mais il double ses adversaires directs et prend la tête de cette poursuite tandis qu'inversement Harvey ferme la marche.
Il commence à rencontrer un problème avec sa boite de vitesse, il va renoncer au 8ème tour mais quittera la Vienne satisfait de son achat qui démontre être fiable tout en étant plus compétitif que le précédent VM lors de sa mise sur le marché.

Parallèlement Fernandes a encore pris un excellent départ sans pour autant parvenir à « gratter » autant de places, il passe néanmoins dans les premières rondes 8ème devant Kévin Ranoarimanana lui aussi en passe de réitérer sa performance de la veille. Puis Philippe Gerber revient et double Fernandes puis c'est Robert Gregory qui l'imite. Aebischer s'extirpe de son groupe et alors qu'il produit son effort, Riley décline, il le rejoint.
Plus loin, Bjerge emmène Vayssié et Harvey jusqu'à ce dernier ne stoppe. Ranoarimanana lui doit répliquer à Robert et Busby.
Busby veut rejouer le remake de la veille, mais en délicatesse avec une pédale de frein spongieuse il ne peut attaquer Ranoarimanana.
C'est Gerber qui poursuit son chemin et déborde Robert au tour 10. Le dernier rebondissement concerne Riley qui passe au ralenti lors de l'antépénultième tour.
Aebischer hérite donc d'un nouveau podium derrière le duo Français.

Si une Coupe des nations avait existé, la Suisse aurait remporté la timbale de seconde nation la plus efficace. Fernandes termine la course en duel avec à nouveau Goullancourt et le contient jusqu'au bout.
N'ayant pas pu démarrer la veille, Fabrice Ledoux a la satisfaction de terminer honorablement, par contre désillusion pour Marc Albin, sa direction était hyper dure et il du se résoudre à rentrer dès l'entame de course.

Sur le plan hexagonal, Sébastia rafle tout cette année. 8ème podium de suite dont 3 victoires, il conforte sa position, mieux, le titre de Champion de France est acquis avant terme.
Avec 177 points soit 64 d'avance sur C. Vayssié, il est dès à présent déclaré nouveau Champion. (Il reste 54 points à délivrer sur deux courses).
Sébastia de multiples fois vice-champion, barré par l'ère Payart, coure depuis de nombreuses saisons après une récompense qu'il aura amplement méritée.
Coup double, il est également le vainqueur de la Coupe de France (Format sur 3 épreuves dont celle spécifique de Croix en Ternois).
De plus, ce bonheur lui apporte un surcroit d'ambition, il veut faire honneur à ce titre et jouera la manche Européenne avec la ferme intention de se mêler à la lutte pour les places d'honneur voire le podium.
Pour sa part Vinuales est somme toute satisfait. La performance est non pas retrouvée car elle n'a jamais vraiment manquée, mais plus effective, avec le doute toujours persistant voire rongeant : Ont-ils comblé leur interrogations ?
MED 1599Le clan reste stressé.
Alexandre Sébastia concrétise avec un premier titre de Champion de FRance et une seconde Coupe de France. Après 15 ans de labeur c'est plus que mérité pour lui et son pére

Alexandre Sébastia concrétise avec un premier titre de Champion de France et une seconde Coupe de France. Après 15 ans de labeur c'est plus que mérité pour lui et son père

Hormis le double vainqueur, La Coupe et le Championnat ne dessinent pas tout à fait la même hiérarchie.
Le résultat de la Coupe ci-après est lui définitif (1er Sébastia, 2ème Ranoarimanana, 3ème Aebischer pour 1 point devant Lacoste !) alors que le Championnat connaitra son épilogue au Mans conjointement avec le Championnat d'Europe.

LE MANS 2019

LIVE TIMING

Samedi  26 Octobre 2019

  • 09H10 à 09H30 Essais libres officiels - Official free time session (20')
  • 10H40 à 10H55 Essais chronomètrés 1 - Official time session 1 (15')
  • 13H50 à 14H05 Essais chronomètrés 2 - Official time session 2 (15')
  • Essais qualificatifs - Qualifying practice
  • 16H35 Course 1 - Race 1 (45km - 11 tours/11 laps)

Dimanche 27 Octobre 2019

  • 09H50 Course 2 - Race 2 (45km - 11 tours/11 laps)
  • 14H40 Course 3 - Race 3 (45km - 11 tours/11 laps)

Results booklet pdficon small

pub-l3d

SUPERKART 2019

Championnat d'Europe CIK/FIA 2019

FIA Karting International Events2

Calendrier Superkart 2019

Numérotation 2019 toutes organisations

Lire la suite...

Championnat Eurosuperkart FFSA 2019

FR

Calendrier Superkart 2019

INSCRIPTION / REGISTRATION
Numérotation 2019 toutes organisations
Confirmation d'engagement

Lire la suite...

Championnat & Coupe de France 2019

FR

Calendrier Superkart 2019

INSCRIPTION / REGISTRATION
Numérotation 2019 toutes organisations
Confirmation d'engagement

Lire la suite...