ACCUEIL
en fr
PROCHAIN EVENEMENT DANS
starting-light

Carnets de Route 1:

unec1 1321Vendredi matin le paddock est installé. Manque à l'appel Vésa Léthinen non disponible et Carl Kinsey qui fait la fête quelque part et dont seule l'effigie grandeur nature sera visible plus ou moins « effeuillée » par son équipe le samedi soir. Kévin Ranoarimanana a prévenu qu'il ne pouvait sortir de son vendredi studieux que tardivement, c'est par le train qu'il rejoindra Poitiers, par contre bonne surprise, alors qu'il est retenu par une sortie familiale le dimanche, Antoine Lacoste décide de participer du moins pour un week-end raccourci. Cela semble au début lui réussir, la course va malheureusement nous et le détromper.

Le Team Red Speed féte l'anniversaire de Julie la femme de Malcolm.
Le grand absent est Carl Kinsey mais le Team à su le mettre à l'honneur au fur et à mesure de la soirée

La pluie attendue sur une grande partie du territoire vient perturber les essais de l'après midi, à telle enseigne que la 1ère séance d'après pause est chaotique. Les pilotes oublient quelques règles élémentaires, comme le respect de drapeaux, ils se feront d'ailleurs sermonner. Les sorties se multiplient et alors que le « full yellow » est de mise, Goullancourt au ralenti se fait percuter par Luciani. Drapeau mais aussi carton Rouge. Le 1er nommé est choqué, dans tous les sens du terme. Il faudra beaucoup de persuasion pour qu'il retrouve la motivation de réparer, châssis plié, il renoncera à le redresser pour finalement remonter tout sur un tube nu prêt du Team Coyote (T. Vandemeulebroucke), le nouveau dépanneur-secouriste attitré du Superkart. Ceci va l'occuper jusqu'à 6 heures du matin !

Le second est visuellement encore plus mal en point. En fait, Le kart délesté de ses 2 kilos de graviers, il semble qu'il souffre plus d'une carrosserie en miettes que du besoin d'un marbre, mais le travail demeure lourd et Luciani ne se sent pas d'attaque, et manque de bras, il déclare forfait.

Au-delà de ces péripéties, un pilote reste très assidu sur la piste....il s'agit de Dave Harvey. Il y a une bonne raison à cela, c'est même le scoop du week-end.
Dave est le 1er client à acheter le nouveau moteur VM made in Tchéquie. Ce moteur n'était pour l'instant qu'à disposition de Dany Bleek pour le Championnat d'Europe, et comme le jeune Néerlandais sévit sous la férule du Team MS KART Cramer, nous pouvions considérer qu'il était le pilote référent ...tant qu'Adam Kout garde évidemment son DEA d'occasion au sein du team officiel et assure ainsi ses chances de podium.
Le moteur lui a été livré au A1-Ring, la piste Autrichienne Red Bull ou les Redspeed se sont rendus dans le cadre de la série Germanique (ESS).
Cette motorisation n'a plus rien de comparable au VM actuellement en usage, mais l'intérêt majeur est son prix, négociable bien en dessous d'un FPE ou d'un DEA.
Comme nous pourrions émettre l'hypothèse qu'il ressemble à ce qui existe déjà et qui marche, cela signifie que le phénomène « low-cost » arrive aussi en Superkart !
Quant à John Riley, il choisit le n°2 ...c'est le châssis habituellement dévolu à Marcel Maasmann, qui cette année ne parvient pas à le faire fonctionner.
Il veut se rendre compte par lui-même des problèmes de set-up. Pas besoin de changer de numéro, rappelons qu'il est vice-champion de France 2012 !

Les objectifs 2014 peuvent être en partie débattus. Si la coopération, mot trop flatteur par rapport à la réalité, est confirmée pour 3 épreuves communes Championnat de France et ESS, cela satisferait les pilotes étrangers.
Ils préfèrent ou déclarent préférer notre championnat ou participer à nos épreuves, mais c'est le business des teams qui prévaut, mais là aussi cela pourrait évoluer.
Le Redspeed team semble plus enclin à revenir, reste à savoir si c'est partiellement, durablement, en programme princeps ou annexe, etc.
L'un ou l'autre des pilotes français devrait envisager la possibilité de louer dans cette équipe comme le font les Nordiques, l'obstacle de la langue est un mauvais prétexte.
Il serait bien servi et il aurait peut-être un effet d'enracinement du team. Par ailleurs, les Anglais conscients de leur problème d'organisation, semblent échanger plus que de coutume via les réseaux sociaux.
Bennett a par exemple lancé l'idée d'un package, une course en Irlande et une à Oulton Park, destinées aux pilotes de sa gracieuse majesté, toutes divisions confondues.
Surtout, il souhaiterait convaincre à cette occasion, quelques uns de ses compatriotes de se lancer en 250cc. Tant mieux pour la discipline.

LE MANS 2019

LIVE TIMING

Samedi  26 Octobre 2019

  • 09H10 à 09H30 Essais libres officiels - Official free time session (20')
  • 10H40 à 10H55 Essais chronomètrés 1 - Official time session 1 (15')
  • 13H50 à 14H05 Essais chronomètrés 2 - Official time session 2 (15')
  • Essais qualificatifs - Qualifying practice
  • 16H35 Course 1 - Race 1 (45km - 11 tours/11 laps)

Dimanche 27 Octobre 2019

  • 09H50 Course 2 - Race 2 (45km - 11 tours/11 laps)
  • 14H40 Course 3 - Race 3 (45km - 11 tours/11 laps)

Results booklet pdficon small

pub-l3d

SUPERKART 2019

Championnat d'Europe CIK/FIA 2019

FIA Karting International Events2

Calendrier Superkart 2019

Numérotation 2019 toutes organisations

Lire la suite...

Championnat Eurosuperkart FFSA 2019

FR

Calendrier Superkart 2019

INSCRIPTION / REGISTRATION
Numérotation 2019 toutes organisations
Confirmation d'engagement

Lire la suite...

Championnat & Coupe de France 2019

FR

Calendrier Superkart 2019

INSCRIPTION / REGISTRATION
Numérotation 2019 toutes organisations
Confirmation d'engagement

Lire la suite...