ACCUEIL
en fr
PROCHAIN EVENEMENT DANS
starting-light
Elkmann perd ses paris mais sauve sa mise
L’averse est revenue pour la course 2 en fin de journée. Pas de doute, tous sont en pneus pluie.... Lire la suite
Superkart spectaculaire à Assen, pièges en série.
Le week-end du 17 & 18 août, le Superkart vivait un moment fort de la saison, le GP des Pays-Ba... Lire la suite
Assen perpétue le show Superkart
L’épreuve traditionnelle de Superkart d’Assen (Pays-Bas), également la plus populaire se tient... Lire la suite
Plusieurs pilotes à l’honneur en pré-bilan de Dijon
Le Champion de France est à nouveau l’Allemand Peter Elkmann. C’est son 5e titre après l’int... Lire la suite
Elkmann sans surprise, Bondier révélation, Sebastia performant
Carnet 2 : La quête des Trophées.Surprise, Jost est non partant à la 1re Course, réparant son ci... Lire la suite

depart 9085

Carnets de Route 2 ; Course 1

Damien Payart part en leader. Certes il détenait la pôle favorable à son envol, mais il nous avait habitués à une dose de prudence, or il semble vouloir imposer un rythme d'enfer. G.Kleinemeyer avec un DEA de sa préparation et ses carburateurs del'Orto, un peu anciens de prime abord, bondit de même que le Finlandais Vésa Léthinen (Rappelons que c'est le seul Red speed team en DEA). Les 3 hommes prennent la poudre d'escampette. Un groupe de chasse se forme. Ces outsiders focalisent l'attention en raison de la bagarre entamée. Nous pointons dans ce wagon, Emmanuel Vinualès, Cyril Vayssié qui s'est intercalé, David Harvey, Daniel Hentschel qui parait surtout essayer de suivre tant bien que mal, plutôt que de se montrer à son avantage et Henrik Vejen le Danois venu faire une pige.

John Riley prompt à l'extinction des feux est rentré en pit lane dès la fin de son 1er tour ( Problème de batterie), Antoine Lacoste lui aussi a réussit son envol mais c'est fait ensuite doubler par tout le groupe cité, il a quelque souci et probablement une condition physique à récupérer. Au 4ème tour, Payart ne passe plus (Embrayage). Kleinemeyer mène grand train, seul Léthinen parvient à garder un tel rythme. Vinualès s'extirpe du groupe de chasse, puis Vayssié l'imite, ne voulant pas le laisser s'enfuir seul. Vinuales rattrape Léthinen. En, fait ce dernier fléchit considérablement. A la mi-course il est déjà en proie à la destruction de ses pneus, sa course en sera ruinée. Il sera même plus tard contraint de changer une roue sur crevaison. Vinualès ne précède plus Vayssié que de 2 secondes et maintient l'écart avec le leader (8 secondes). Hentschel ne fait pas de faute mais tourne avec une relative lenteur, il lui manque manifestement de la puissance. Dans un deuxième peloton, nous retrouvons C.Kinsey et surtout K.Busby formidablement remonté. Il était encore 18ème au 1er pointage. D'abord avec eux puis devant eux, Etienne Aebischer semblait renouveler ses courses sérieuses, il pointe 8ème à mi-course avant de perdre du terrain, son sélecteur de vitesse est en passe de le lâcher. Alexandre Sébastia progressivement gagne des places. Il était 16ème sur la grille. Il rejoint ce clan britannique et apprend à manier son châssis Anderson directement en course. Kleinemeyer continue sur sa lancée récoltant une victoire méritée, Vinualès se contente de sa place sans chercher l'impossible, il vise le championnat. Suite à l'abandon de Riley, il est mathématiquement titré pour la seconde année consécutive.

Vayssié semblait faire une bonne opération eu égard à sa course pleine de panache, mais ses pneus sont à l'agonie. Il lâche prise dans les 2 derniers tours cédant 10 secondes et surtout 2 places. D.Harvey recolle et le passe facilement, puis c'est Vejen qui le déborde. Le Nordique a su très habilement et tactiquement sauvegarder ses gommes (elles sont dans un état incroyable à l'arrivée) en restant souvent blotti derrière un adversaire avant de passer à l'attaque. Sébastia finit fort, en effet de plus en plus à l'aise il réalise son meilleur chrono dans le dernier tour....exploit complètement incongru à Dijon, quant on connait la sollicitation des pneumatiques, du coup il double Busby en roue libre et va chercher Hentschel.

Dans le cadre du Championnat de France Open , Vinualès l'emporte, Harvey monte sur son 1er podium depuis des lustres, Vayssié est le 3ème larron sur la boite mais ne précède que d'une place Sébastia sans que ce soit le reflet de la course, il n'accentue donc son avance sur son adversaire direct que de 3 points, tout en dépassant au général Riley.

Classement provisoire Championnat de France Open de SUPERKART 2012

Résultats et vidéos épreuve de Dijon

LE MANS 2019

LIVE TIMING

Samedi  26 Octobre 2019

  • 09H10 à 09H30 Essais libres officiels - Official free time session (20')
  • 10H40 à 10H55 Essais chronomètrés 1 - Official time session 1 (15')
  • 13H50 à 14H05 Essais chronomètrés 2 - Official time session 2 (15')
  • Essais qualificatifs - Qualifying practice
  • 16H35 Course 1 - Race 1 (45km - 11 tours/11 laps)

Dimanche 27 Octobre 2019

  • 09H50 Course 2 - Race 2 (45km - 11 tours/11 laps)
  • 14H40 Course 3 - Race 3 (45km - 11 tours/11 laps)

Results booklet pdficon small

pub-l3d

SUPERKART 2019

Championnat d'Europe CIK/FIA 2019

FIA Karting International Events2

Calendrier Superkart 2019

Numérotation 2019 toutes organisations

Lire la suite...

Championnat Eurosuperkart FFSA 2019

FR

Calendrier Superkart 2019

INSCRIPTION / REGISTRATION
Numérotation 2019 toutes organisations
Confirmation d'engagement

Lire la suite...

Championnat & Coupe de France 2019

FR

Calendrier Superkart 2019

INSCRIPTION / REGISTRATION
Numérotation 2019 toutes organisations
Confirmation d'engagement

Lire la suite...