ACCUEIL
en fr
PROCHAIN EVENEMENT DANS
starting-light

vendcharles 5063

Si nous revenons sur le plateau du Championnat de France, peu de concurrents malheureusement ont été en lice pour un score dans les deux courses.

1) Les pilotes qui ont cumulés :

83 5446E.Vinuales qui a bien entamé sa saison avec 2 podiums dont 1 victoire. Paradoxalement, il gagne en course 1, alors qu'il ne paraissait pas souverain. Il engrange les points avec un 2ème podium «national» alors que justement il paraissait plus réactif. Il remontait très vite après un incident de course survenu dès le 1er tour. Il était relégué trop loin pour espérer mieux au scratch, alors qu'il semblait plus susceptible de dominer. Il lançait pour la 1ère fois en course son MS kart «maison» sur base du châssis réceptionné en 2011.

J.Riley sur son Anderson connu, était très affuté, en tout cas son ensemble bien préparé. Il rétrograde au dernier tiers de course 1 avec des soucis alors que le podium lui tendait les bras (5ème au scratch et 3ème au France). Il récidive en course 2, suit Hentschel en tête de course, puis double son adversaire suite à une faute de ce dernier, lors du dernier tour, mais il ne profite pas de ce court moment en leader, étant lui-même débordé d'un souffle par le futur vainqueur (Lilja) dans la longue ligne droite.

A. Sébastia tentait de suivre le rythme du groupe de poursuite en course 1) il lâchait toutefois progressivement prise mais bénéficiait des abandons, (8ème) il récupère une place de 5ème au France appréciable. Il reste plus soudé aux pilotes en lutte aux avant-postes l'après midi, lui permettant de terminer à une très honorable 6ème place ce qui lui octroie la 4ème du classement national.

Le Suisse P. Gerber s'est également placé en haut de classement avec régularité. Si le score est quasi identique d'une course à l'autre, son obtention ne reflète pas le même mérite. Il a bénéficié de plus de circonstances favorables en course 1 gagnant des rangs suite aux abandons des pilotes le précédant notamment après la mi-course, alors que c'est à la force du poignet qu'il convertit en seconde course.

Kévin Ranoarimanana duplique ses deux courses avec constance, bien que englué dans un second groupe. (9ème au Championnat national par deux fois !)

43 4998
Rémi Soulier continue l'apprentissage de la catégorie à sa mesure et cela lui réussi, il se fait plaisir

Rémi Soulier continue l'apprentissage de la catégorie à sa mesure et cela lui réussi, il se fait plaisir avant tous, n'est ce pas l'essentiel !!

2) Les pilotes qui ont brillé, mais ne scorent qu'une fois sur deux :

Si V.Léthinen étrennant son DEA a connu quelques déboires aux essais, il a toujours été dans le bon wagon aux avant-postes et en intense bagarre. Il s'est bien faufilé en course 1 et monte sur le podium. Ce fut plus difficile de résister aux mêmes adversaires en course 2, mais c'est son moteur qui le prive d'un résultat. Il serre.

Nous découvrions le jeune R.De Ruit qui à l'instar du Finlandais et pensionnaire lui aussi du Redspeed Team a été en bagarre avec les mêmes protagonistes et notamment son coéquipier tout le week-end. 6ème en course 1 pour son baptême du feu, il doit renoncer en fin de seconde épreuve sur casse moteur également, alors qu'il était en pleine attaque.

Cyril Vayssié a été finalement mal récompensé. Discrètement, il intègre le bon groupe en course 1, joue placé pour le Championnat de France, alors qu'il s'est hissé 8ème du scratch, c'est un capteur d'allumage qui l'arrête brusquement. Pas de casse pour lui, réparation rapide, mais des points perdus alors qu'il était dans le coup. En course 2 il va se montrer encore plus performant et obtenir une marche du podium virtuel «national» méritée.

E. Aebischer peut être considéré comme une surprise par sa constance à suivre le rythme. Il a intégré le top dix à la régulière, mais son moteur (FPE) ne lui permettra pas d'en profiter en course 1. 40 4834Heureusement, il se venge en course 2. Il termine avec Sébastia.
Antoine Lacoste a multiplié les problèmes mécaniques à Hockenheim

Antoine Lacoste a multiplié les problèmes mécaniques à Hockenheim, pour autant il a apprécié le tracé le peu qu'il a tourné du week end

A. Lacoste commençait à être dépité et fataliste, tellement les ennuis l'accablaient et l'empêcher de tourner. Course 1...et pas un tour à son actif, comme une malédiction la série noire continue. Heureusement alors qu'il s'élançait presqu'en retard en prégrille de la course 2, il va pouvoir effectuer plus de tours sur cette seule course qu'en 1 jour et demi. Il récolte une 12ème place au scratch équivalente de la 6ème au plan national.

3) Les pilotes aux ambitions variées :

Certains découvraient plus que le circuit, parfois le châssis, les réglages supposés, où comment travailler à l'avenir, la plupart sont des participants occasionnels :

C.Vandemeulebroucke a rencontré des soucis jamais majeurs (arrivée essence par exemple) mais l'empêchant de se jauger en condition de course alors qu'aux essais il avait fait preuve d'une aptitude intéressante, qui pourrait le stimuler à rejoindre les effectifs plus souvent puisque son père s'est lui engagé pour la saison.

J.Lamalle a fait ce qu'il a pu avec un matériel atypique (SGM), que le team veut néanmoins maitriser. Satisfait d'un week-end hors norme pour lui et son paternel.
91 5298

Johan Lamalle (PVP-SGM), un débutant plein de courage

V.Larat à l'écoute de F.Lepicault (Equipe ALR) et R.Soulier toujours de bonne humeur profitaient de l'instant et se sont souvent suivis. Ils ont en effet fait cause commune la majeure partie des courses. O. Brossard et L.Demuys, expérimentaient la solution envisagée d'un futur 4 temps. Ils exploraient leur potentialité et n'avaient donc pas d'ambition strictement sportive. Dommage qu'ils n'aient pas profités de tous les tours possibles aux essais ou en qualifications pour engranger encore plus d'informations. Ils n'en ont pas moins terminés leurs deux courses, nous analyserons les performances de cette «classe», par ailleurs.

4) Hors concours :

D.Payart n'a pas marqué de points sur le plan comptable mais probablement en termes de performance pure. Il devrait retirer une certaine satisfaction de sa progression. Il cherchait à évaluer son travail hivernal, source de développement du moteur FPE. Il a du corriger le tir plusieurs fois, refait ces pistons, vérifier carburation et autres problèmes, mais était en lice au minimum pour le podium en course 2, quand il abandonna avec le meilleur temps en course. Semi scoop, Damien reprendra le collier pour le Championnat d'Europe en Anderson qui maintenant fait l'unanimité dans le clan FPE. C'est une décision ultra tardive, cheminement d'un concours de circonstances. Son pilote initialement désigné Y.Pesce a du déclarer forfait pour convenances personnelles à ce début de saison (Mais nous le reverrons en principe à partir de Ledenon), et L.Marchandise sollicité, n'a pas donné suite à l'appel du pied qui lui a été fait de concrétiser l'expérience acquise l'an passé.

LE MANS 2019

LIVE TIMING

Samedi  26 Octobre 2019

  • 09H10 à 09H30 Essais libres officiels - Official free time session (20')
  • 10H40 à 10H55 Essais chronomètrés 1 - Official time session 1 (15')
  • 13H50 à 14H05 Essais chronomètrés 2 - Official time session 2 (15')
  • Essais qualificatifs - Qualifying practice
  • 16H35 Course 1 - Race 1 (45km - 11 tours/11 laps)

Dimanche 27 Octobre 2019

  • 09H50 Course 2 - Race 2 (45km - 11 tours/11 laps)
  • 14H40 Course 3 - Race 3 (45km - 11 tours/11 laps)

Results booklet pdficon small

pub-l3d

SUPERKART 2019

Championnat d'Europe CIK/FIA 2019

FIA Karting International Events2

Calendrier Superkart 2019

Numérotation 2019 toutes organisations

Lire la suite...

Championnat Eurosuperkart FFSA 2019

FR

Calendrier Superkart 2019

INSCRIPTION / REGISTRATION
Numérotation 2019 toutes organisations
Confirmation d'engagement

Lire la suite...

Championnat & Coupe de France 2019

FR

Calendrier Superkart 2019

INSCRIPTION / REGISTRATION
Numérotation 2019 toutes organisations
Confirmation d'engagement

Lire la suite...