ACCUEIL
en fr
PROCHAIN EVENEMENT DANS
starting-light
Elkmann dans la légende mais victoire ultime de Morley
Changement de partition Dimanche pour la seconde course, la pluie est forte et le départ donné sou... Lire la suite
Elkmann prend une option
Conditions optimales Le Championnat d’Europe de Superkart FIA-Karting s’est joué au Mans sous c... Lire la suite
Anything is possible at the 2019 Superkart European Championship
Le Mans is the host and only round the Superkart FIA-Karting European Championship in a new format o... Lire la suite
Tout est possible au championnat d’Europe de Superkart 2019
Le Mans est l’hôte et seul round du Championnat d’Europe FIA-Karting de Superkart dans un forma... Lire la suite
Elkmann perd ses paris mais sauve sa mise
L’averse est revenue pour la course 2 en fin de journée. Pas de doute, tous sont en pneus pluie.... Lire la suite

une 5350

Carnets de Route 2 :

Adam Kout profite de sa pôle dès le départ de la course matinale, les Français sont un peu surpris d'un départ rapide voire expéditif sans remise en prégrille sur la piste (Procédure de départ restreinte).
Le groupe des pilotes de pointe va nous offrir une belle bagarre avec des dépassements fréquents. Il ne manque que Guido Kleinemeyer en panne d'allumage (Allumage de son préparateur WIWA).
Toutefois, une fois la meute des leaders accélérant vers la longue ligne droite, nous devons déplorer la sortie impressionnante de l'ex double Champion du monde Poul Petersen. Son kart s'envole et il frappe un mur, l'inquiétude sera de mise puisqu'il sera bloqué dans son baquet de longues minutes sans que le drapeau rouge ne soit envisagé. Nous reviendrons sur cet incident, car ce devrait être très probablement la dernière course de ce grand champion et professionnel, patron de la marque éponyme. Rassurons nos lecteurs, il ne souffre que de fractures au pied et il est rentré au Danemark.
une podiumc2Podium course 1

Daniel Hentschel semble le seul à pouvoir suivre l'envol d'Adam Kout. A une encablure Emmanuel Vinualès se fait déborder par John Riley, Vésa Léthinen était bien parti mais il se retrouve englué avec Henrik Lilja et un surprenant Romano De Ruit dans les meneurs de la chasse. Damien Payart renonce tôt. En abordant le 3ème tour, c'est le coup de théâtre pour Adam Kout, son DEA, ex-P.Elkmann casse et les dégâts sont irréparables (Bielle).
Hentschel hérite du commandement, mais c'est Riley qui revient comme une balle, il le colle et le double au 5ème tour. Léhtinen veut l'imiter, il double Vinualès mais fait une petite faute au 6ème passage, rétrograde derrière son nouveau coéquipier du Redspeed De Ruit. Les places changent dans cette poursuite y compris avec le seul PVP de pointe Lilja. Plus loin Cyril Vayssié se débrouille bien, il est remonté 8ème, Alexandre Sébastia l'imite à une ou deux places près car Stéphan Malm est intercalé. Le Suédois « revit » avec l'aide de la petite structure toute dévouée à sa cause Nilbor (PVP). Il va souffrir au cours des derniers tours, car il lui manque une puis deux vitesses à sa boite.
Parmi les protagonistes du 2ème peloton en lice pour le top ten, le jeune Néerlandais Danny Bleek est incisif, c'est le meilleur MSkart-VM de très loin. Il manque en principe de puissance, mais il parvient à déboiter proprement.
C'est une des révélations du meeting. Après la mi-course, Riley fléchit ostensiblement, il a un problème. Hentschel est toujours présent et reprend le flambeau. Vinualès s'est enfin mis en mode attaque, après l'erreur de Léthinen, il se retrouve 3ème, il augmente le rythme, recolle à Hentschel et le double sans coup férir. Vayssié ne profitera pas de sa prestation, un capteur défaillant de son allumage le fait stopper brutalement.
Notons que derrière Sébastia et Malm nous pointons un excellent Etienne Aebischer qui sans trompettes rentre dans le top dix.
Au moment de l'abandon de C.Vayssié entre les 3 pilotes qui jouent la gagne, puis le groupe de poursuite, ils sont 11 aux avant-postes, soit 7 pilotes engagés FFSA et 4 engagés GSS.

S'il faut attendre un certain « gap » de temps pour noter les pilotes qui s'échelonnent derrière la tête de course, impossible de ne pas s'étonner et d'applaudir à la brillante et régulière remontée de l'américain JR.Osborne.
Il coure en division 2 avec son Gas-Gas, cela ne l'empêche pas de réaliser des chronos inférieurs à nombre de pilotes mieux équipés. Il terminera 11ème un véritable exploit !

Vinualès acquiert une petite marge de sécurité sur Hentschel qui prouve qu'il ne faut pas l'oublier dans les pronostics. Il finit à la place à laquelle il a roulé la plupart du temps, second sauf que ce n'était jamais derrière le même leader (Kout, Riley puis Vinualès). Léthinen s'est repris, comme Riley survit en lâchant des secondes importantes, il le déborde facilement au 8ème tour et file récolter un podium scratch et un autre virtuel (2ème du Championnat de France Open). Le malheureux Aebischer subit une casse moteur (un débris retrouvé au démontage). Sébastia finit 8ème satisfait. Philippe Gerber 13. Nous devinons déjà quelques potentiels. Ainsi sans casse, Kout semblait au dessus du lot. Au-delà des pilotes expérimentés sur les podiums de chacun des championnats, retenons les nouveaux visages comme De Ruit et Bleek de sacrés pointure à l'avenir.

Résultats et vidéos

pub-l3d

SUPERKART 2019

Championnat d'Europe CIK/FIA 2019

FIA Karting International Events2

Calendrier Superkart 2019

Numérotation 2019 toutes organisations

Lire la suite...

Championnat Eurosuperkart FFSA 2019

FR

Calendrier Superkart 2019

INSCRIPTION / REGISTRATION
Numérotation 2019 toutes organisations
Confirmation d'engagement

Lire la suite...

Championnat & Coupe de France 2019

FR

Calendrier Superkart 2019

INSCRIPTION / REGISTRATION
Numérotation 2019 toutes organisations
Confirmation d'engagement

Lire la suite...