ACCUEIL
en fr
PROCHAIN EVENEMENT DANS
starting-light

Un temps estival inondait le val de Vienne en ce samedi d'octobre. La course a été une nouvelle fois, hasard, coïncidence ou exigence du circuit, une épreuve par élimination. Dès le lancement nous assistons à un coup de théâtre avec l'abandon prématuré du leader au général D.Payart, retardant ainsi l'échéance officielle de son sacre.

Les deux pilotes renommés pour leur départ sur les chapeaux de roues ne dérogent pas à leur habitude ; A. Lacoste prend la tête au 1er virage, C. Vayssié veut s'infiltrer et se frotte à D.Payart. Le contact est réel au double droit Arnaud Biet, il sera même sujet à investigation, mais de toute manière comme Payart ne fera pas beaucoup de mètres supplémentaires l'affaire est vite oubliée. Serrage moteur pour le Champion. Lacoste est donc le premier leader devant Vayssié et Sébastia. Le peloton emmené par Brossard est déjà beaucoup plus loin. Le trio de tête va prendre le large, creusant un écart avec le reste de la troupe qui ne fera que croitre. Vayssié double Lacoste puis peu à peu le lâche, Sébastia qui avait perdu quelques mètres recolle au Francilien. Il parait en mesure d'accélérer l'allure, mais sa mauvaise passe se poursuit. Victime de coupures, il renoncera au 7ème tour.
Pour apporter de l'animation, nous comptons sur le mano a mano entrepris par Emmanuel Robbrecht et Kévin Ranoarimanana. Le 1er nommé a pris un départ trop prudent mais accélère, il semble avoir a trouvé une pointe de vitesse motivante, tandis que le second, veut confirmer sa performance d'Alès et ainsi prouver qu'ils sont lui et son matériel en progression. Les deux pilotes vont se doubler mais Robbrecht se débrouille pour repasser aussitôt. Dans la deuxième moitié de course, c';est ce dernier qui passe régulièrement en «meneur» au pied de la tour.
Leur rythme soutenu montre que c';est au mérite qu'ils se positionnent aux avant-postes, mais en plus la voie a été dégagée de concurrents potentiels. Ils bénéficient en effet d'événements indépendants de leur volonté. Ainsi au second tour alors qu'il s'était bien élancé, Alain Rebus (4ème) s'offre un tête à queue. Il repart plus loin, s'emploie à récupérer une partie du temps évaporé et surtout des places échappées (Il s'est relancé avant dernier), mais voilà, il a été poussé par les commissaires de piste. Toute aide extérieure est bannie, il sera déclassé. (Ce qui équivaut à la dernière place sur la feuille de résultats, nuance utile pour l'obtention de quelques maigres points). Pierre Focqué a été pris par une « patrouille » en flagrant délit de non respect d'un drapeau jaune, il est pénalisé d'un Drive-through …qu'il effectuera après mure réflexion, peu enclin à croire la motivation de cette sanction, mais heureusement avant de fâcher la direction de course. Si le pilote encaisse mal, il ne perd finalement rien en termes de rang, en difficulté qu'il était avec ses freins. A mi-course, Vayssié mène avec 10 secondes d'avance sur Lacoste, Sébastia arrêté, Brossard est loin mais file vers son 1er podium. Le duo Robbrecht-Ranoarimanana donne l'impression qu'il peut combler l'écart avec celui-ci, mais en doublant les retardataires, ils reperdent toute chance de le taquiner. P. Gerber roule, il compense son week-end catastrophique d'Alès, débarrassé de Focqué, il redouble Ludovic Demuys. Ce dernier complète toutefois le résultat d'ensemble de l'écurie, lui ou Delcher sont plus que satisfaits de leur course honorable, sans accroc et dans le top 10.
Les régionaux et nouveaux participants peuvent nourrir des regrets, Philippe Frouin était 9ème - pas mal pour un débutant
- lorsqu'il casse et cela à 3 tours et 10 mètres de la fin. Lui et son coéquipier Fréderic Baron ne retiennent que l'aspect positif de cette découverte. Précisons qu'ils n';avaient jamais fait un tour du circuit, même à pied. Ils annoncent leur abandon (2 casses moteur) mais offrent néanmoins un verre de bienvenue le soir. Si le correctement propagandiste nous interdit de promouvoir le contenu du verre, nous pouvons révéler qu'ils ont apporté une touche colorée, liée aux produits de…Charente, testés avec modération, of course !

LE MANS 2019

LIVE TIMING

Samedi  26 Octobre 2019

  • 09H10 à 09H30 Essais libres officiels - Official free time session (20')
  • 10H40 à 10H55 Essais chronomètrés 1 - Official time session 1 (15')
  • 13H50 à 14H05 Essais chronomètrés 2 - Official time session 2 (15')
  • Essais qualificatifs - Qualifying practice
  • 16H35 Course 1 - Race 1 (45km - 11 tours/11 laps)

Dimanche 27 Octobre 2019

  • 09H50 Course 2 - Race 2 (45km - 11 tours/11 laps)
  • 14H40 Course 3 - Race 3 (45km - 11 tours/11 laps)

Results booklet pdficon small

pub-l3d

SUPERKART 2019

Championnat d'Europe CIK/FIA 2019

FIA Karting International Events2

Calendrier Superkart 2019

Numérotation 2019 toutes organisations

Lire la suite...

Championnat Eurosuperkart FFSA 2019

FR

Calendrier Superkart 2019

INSCRIPTION / REGISTRATION
Numérotation 2019 toutes organisations
Confirmation d'engagement

Lire la suite...

Championnat & Coupe de France 2019

FR

Calendrier Superkart 2019

INSCRIPTION / REGISTRATION
Numérotation 2019 toutes organisations
Confirmation d'engagement

Lire la suite...