ACCUEIL
en fr
PROCHAIN EVENEMENT DANS
starting-light
Elkmann perd ses paris mais sauve sa mise
L’averse est revenue pour la course 2 en fin de journée. Pas de doute, tous sont en pneus pluie.... Lire la suite
Superkart spectaculaire à Assen, pièges en série.
Le week-end du 17 & 18 août, le Superkart vivait un moment fort de la saison, le GP des Pays-Ba... Lire la suite
Assen perpétue le show Superkart
L’épreuve traditionnelle de Superkart d’Assen (Pays-Bas), également la plus populaire se tient... Lire la suite
Plusieurs pilotes à l’honneur en pré-bilan de Dijon
Le Champion de France est à nouveau l’Allemand Peter Elkmann. C’est son 5e titre après l’int... Lire la suite
Elkmann sans surprise, Bondier révélation, Sebastia performant
Carnet 2 : La quête des Trophées.Surprise, Jost est non partant à la 1re Course, réparant son ci... Lire la suite

Le probable tournant du championnat

E.Vinualès s'élance promptement et tente de s'intercaler entre les deux protagonistes de la 1ère ligne. A. Lacoste comme à son habitude réagit dès l'extinction des feux, Payart parvient à plonger à la corde en préservant sa place de peu devant Vinualès, Debus et Lacoste.

La lecture du tour par tour est un peu réductrice, car ces pilotes vont interchanger leurs positions. Payart mène devant Vinualès, Debus a perdu quelques mètres et Lacoste est blotti dans son aileron. Nous pointons ensuite, Sébastia qui tient bien le rythme et lâche Goullancourt, puis Vayssié qui suit à une encablure.

Nous pensions revivre le mano à mano que ces deux pilotes nous ont offert à Dijon mais jamais Vayssié ne sera menaçant. Jean-Bernard Louvet rentre assez vite aux stands. l'attention se reporte sur le quatuor de tête, inexorablement Payart s'échappe.
Debus
s'est repris, il attaque Vinualès, qui le repique, mais parfois se laisse emporter par un sous virage trop prononcé ouvrant à nouveau la porte au pilote DEA. Alors que la tête de course revient sur des pilotes «retardés» déjà au 6ème tour (sur 27 !)», Lacoste semble avoir une coupure. Il nous relatera avoir engorgé après avoir inconsidérablement ralenti à la vue d'un drapeau….bleu et non jaune, deviendrait-il daltonien ? Conséquence fâcheuse, il a perdu une longueur sur ces adversaires, mais pire, il repasse en faisant signe, comme s'il avait un souci, Sébastia l'a débordé, et il tarde à se relancer.
Au 12ème passage, Lacoste redouble Sébastia, et nous pouvons constater qu'il est le plus rapide en piste hormis Payart. Il semble même piloter un «avion». Il fond sur le duo Vinualès-Debus, et sans coup férir les passe l'un après l'autre. Il les laisse toujours occupés à leur duel, maintenant plus que pour une 3ème place.

Payart assure ou plutôt ménage sa monture, alors que Lacoste se fait plaisir et continue sur son rythme. Un seul des duettistes cités ne devrait être récompensé par le podium, mais contre toute attente le duo de bagarreurs fléchit. Leurs tentatives de dépassement aidant, ils perdent du terrain et usent davantage leurs pneus, Sébastia remonte.
Debus
prend finalement l'avantage et alors qu'il semble avoir fait la différence, il part de travers sur le retour du virage dit «Magguy », élan coupé net au 22ème tour. C';est l'allumage ou probablement les secousses qui ont eu raison des soudures dans son boitier. Plus de lièvre, mais aussi de plus en plus en délicatesse avec son châssis, Vinualès est moins véloce, au point que Sébastia le double et récupère provisoirement la dernière marche du podium. C';est un peu inespéré, si l'on se réfère à l'entame de saison, mais encourageant car le travail commence à payer. Toutefois la rumeur bruisse au point de réveiller la conscience des officiels, comment tout le paddock peut-il être au courant que le matériel n';est pas conforme sans que cela ait été débattu auparavant ?
C';est le lendemain que la décision est signifiée officiellement, le pilote n°3 est exclu pour cylindres non conformes. l'affaire est simple, son team venait tout juste de les recevoir et les monta illico. Si leur usage est possible en essais libres, il aurait fallu que le matériel corresponde à la fiche d'homologation déposée sans valve à l'échappement comme en sont pourvues ces nouveaux modèles en championnat. Le plus «rageant» devrait en être les conséquences, en effet, ce développement profitable en performance et fiabilité devra attendre 2010 avant d'être utilisé en compétition.

C';est sur une note plus conviviale que se termine la journée, le rookie et régional de l'étape Thierry Vandemeulebroucke offre son pot de bienvenue.

LE MANS 2019

LIVE TIMING

Samedi  26 Octobre 2019

  • 09H10 à 09H30 Essais libres officiels - Official free time session (20')
  • 10H40 à 10H55 Essais chronomètrés 1 - Official time session 1 (15')
  • 13H50 à 14H05 Essais chronomètrés 2 - Official time session 2 (15')
  • Essais qualificatifs - Qualifying practice
  • 16H35 Course 1 - Race 1 (45km - 11 tours/11 laps)

Dimanche 27 Octobre 2019

  • 09H50 Course 2 - Race 2 (45km - 11 tours/11 laps)
  • 14H40 Course 3 - Race 3 (45km - 11 tours/11 laps)

Results booklet pdficon small

pub-l3d

SUPERKART 2019

Championnat d'Europe CIK/FIA 2019

FIA Karting International Events2

Calendrier Superkart 2019

Numérotation 2019 toutes organisations

Lire la suite...

Championnat Eurosuperkart FFSA 2019

FR

Calendrier Superkart 2019

INSCRIPTION / REGISTRATION
Numérotation 2019 toutes organisations
Confirmation d'engagement

Lire la suite...

Championnat & Coupe de France 2019

FR

Calendrier Superkart 2019

INSCRIPTION / REGISTRATION
Numérotation 2019 toutes organisations
Confirmation d'engagement

Lire la suite...