petites annonces

LEDENON LIVE

LIVE

RÉSULTATS

Samedi 05 Mai

  • 09H35 à 09H50 - Séance unique (15') - Essais qualificatifs
  • 14H00 - Course 1 (19 minutes+ 1 tour)
  • 17H35 - Course 1 (19 minutes+ 1 tour)

Diamnche 07 Mai

  • 10H20 - Course 3 (19 minutes+ 1 tour)

Après le lancement de la saison à Pau-Arnos, le Superkart revient sur un de ses circuits privilégiés, à Magny-Cours du 4 au 6 juin 2022. Il intégrera un paddock majoritairement Belge comprenant aussi bien véhicules Production/TCR/GT que des 2 ch !
Le Championnat de France FFSA est, après la période COVID, redevenu un Championnat international. Il est possible que les concurrents revivent un contexte semblable à 2021, en effet les prévisions météorologiques sont mitigées, or l’an passé deux courses sur trois avaient été disputées sur piste humide.

Les Participants attendus.

Une vingtaine de concurrents sont attendus sur le circuit Nivernais. Une première hiérarchie en partie pressentie s’est dessinée. Le nouveau leader de la discipline se nomme Sven van de Wardt. Le Néerlandais s’est révélé déjà l’an passé et a démarré fort la saison 2022, avec deux victoires et un podium pour l’épreuve inaugurale. Il doit maintenant prouver, sur la durée d’un Championnat, qu’il sait maitriser chaque épreuve. La lutte présupposée entre Sven Van de Wardt et Jaime Zuleta coéquipier, au sein du même team équipé en MSKart moteur VM, s’est avérée réelle dès les qualifications précédentes mais le Colombien a été victime d’ennuis techniques. Il devrait pousser encore son adversaire dans ses retranchements d’autant que le circuit lui réussit, il y fut podium en 2021 et en 2019.

Ce n’est pas encore le grand retour des Britanniques sur le continent, néanmoins deux d’entre eux ont décidé de suivre l’ensemble du Championnat avec des atouts ; Jason Dredge (Anderson/PVP) déjà connu pour de belles prestations précédentes et le nouveau prétendant Andrew Gulliford (Anderson/VM) qui a démontré faire partie des outsiders à Pau (Il glane un podium). Un nouveau compatriote les accompagne, Matt Robinson (Anderson/VM), fort d’un long pédigrée dans le Championnat Britannique. Il découvrira ainsi l’autre Championnat de référence en Europe. Il est soutenu par le Redspeed Team qui se charge du fidèle Suédois Ingvar Bjerge, pilote en forme, qui a commencé la saison en fanfare, puisque triple podium à Pau.

Parmi les tricolores, Julien Goullancourt (Anderson/DEA) de retour en Championnat cette saison est le plus capé. Le temps de retrouver ses marques, il a remporté l’ultime course de l’épreuve d’ouverture. Il devrait être encore plus affuté. Non disponible en avril, Johan Lamalle (MSkart/VM) est de retour comme potentiel candidat aux places d’honneur. En 2021 il avait atteint le podium en course 3. Il faudra surveiller un autre Français Christophe Marlière (MSKart/VM). S’il a peu de courses à son actif, elles furent, à chaque fois, remarquables, il s’est finalement décidé de tenter sa chance (1re participation 2022).

Classement conjoint et références chronométriques :

Une Coupe de France récompense également les participants utilisant du matériel non homologué au niveau FIA. Parmi eux, un monocylindre DEA (T.Vandemeulebroucke) ou des monocylindres Rubig-MRT développé par J-P. Marlière qui compte promouvoir cette formule.

L’an passé, les conditions ne permettaient pas d’améliorer les références chronométriques. La pôle fut obtenue en 1’38’’627’’’ soit néanmoins 3 dixièmes de mieux qu’en 2019, par Peter Elkmann, multi champion d’Europe et de France. La meilleure marque en course fut réalisée en 1’38’’909’’’. Le record (1’36’’576’’’) date maintenant de 2017. (Elkmann).

pub-l3d