MAGNY-COURS LIVE

LIVE TIMING

Vendredi 17 Mai

  • 16h30 à 16H50 - Essais privés 1 - (20')
  • 19H30 à 19H50 - Essais privés 2 - (20')

Samedi 18 mai

  • 08h00 - Essai chrono - Qualifying session (20')
  • 10h45 - Course 1 / Race 1 (19' + 1 tour)

Lundi 29 Mai

  • 14h05 - Course 2 / Race 2 (19' + 1 tour)
  • 19h15 - Course 3 / Race 3 (19' + 1 tour)

petites annonces

La saison de Superkart 2023 démarre tardivement mais bénéficiera de superbes expositions et propose un programme étoffé avec quatre épreuves dans le cadre du Championnat de France et un GP, événement unique et attractif où nombre de pilotes étrangers se sont déjà engagés. Le premier de ces rendez-vous se déroule les 6 et 7 mai sur le circuit de Lédenon, en rejoignant le paddock animé du TTE. C’est un retour attendu sur le circuit gardois vallonné après 5 ans d’abstinence.

En 2020 l’épreuve prévue avait été annulée en raison de la crise sanitaire (Covid). Le renouvellement des prétendants s’est opéré depuis. Cette première confrontation se présente plus comme la revanche de la saison 2022 avec les protagonistes découverts récemment et garde son caractère international. L’an passé, suite au retrait du multi-champion de France et d’Europe, la lutte a été ouverte et s’est soldée par le couronnement d’un nouveau Champion de France ; Julien Goullancourt (Anderson/DEA) qui a cumulé de nombreuses victoires mais qui a été néanmoins contesté jusqu’à la dernière manche par le Néerlandais Sven Van de Wardt (MSKart/VM). Celui-ci avait commencé et a fini sur une victoire mais il lui a manqué quelques points (229 contre 212) pour déborder le Francilien. Il découvrira Lédenon mais il a prouvé s’adapter très vite. Le Français a l’avantage d’avoir par le passé déjà concouru sur cette piste.

Le plateau n’est pas conséquent, certains absents faute de matériel, par contre il devrait s’avérer assez homogène. Nous retrouverons les deux protagonistes cités en favoris, prêts à reprendre leur duel, animation majeure de la saison passée. Ils auront fort à faire avec un autre retour, celui d’Alexandre Sébastia sur son Anderson/DEA (Champion de France 2013) qui l’an passé est sortie de sa tanière pour faire podium à Nogaro lors de la dernière épreuve de l’année. Ancien vainqueur sur le circuit gardois, son circuit fétiche, le plus local des concurrents, ne pouvait pas manquer cette occasion. Son résultat le persuadera peut-être à rejoindre la compétition pour la suite de la saison. Co-équipier de Van de Wardt, le Colombien Jaime Zuleta (MSKart/VM) un habitué du Championnat défendra chèrement sa position, comme Léo Kurstjens (MSkart/VM), un autre pilier du Team Karting Paradise, la plus forte délégation. Révélation de 2022, le jeune Richard Van de Nes (Anderson/VM) a terminé 4è du Championnat prenant de plus en plus d’assurance. Fort de son expérience il devrait être dans le coup dès le début. Éric Confalonieri (Anderson/DEA) connait très bien le circuit, il devra mettre en application sa connaissance des lieux. Fort d’un monocylindre revisité (Rubig-MRT), la famille Marlière pourra s’épauler et faire valoir leur pointe de vitesse pour tenter de s’immiscer parmi les bicylindres (250cc)

Le record du circuit avait été pulvérisé lors de la dernière prestation des Superkart en 2017 par Peter Elkmann aux qualifications (1’16’’406”’) chrono réitéré en course 2 (1’16’’515’’’).

pub-l3d

Sauvegarder
Choix utilisateur pour les Cookies
Nous utilisons des cookies afin de vous proposer les meilleurs services possibles. Si vous déclinez l'utilisation de ces cookies, le site web pourrait ne pas fonctionner correctement.
Tout accepter
Tout décliner
Analytique
Outils utilisés pour analyser les données de navigation et mesurer l'efficacité du site internet afin de comprendre son fonctionnement.
Google Analytics
Accepter
Décliner
Unknown
Unknown
Accepter
Décliner