Dijon Carnets de route 1 : Mise en place

Le Championnat de France de Superkart a démarré sur les chapeaux de roues à Dijon
Il confirme son caractère international et pourtant nous sommes encore sans nouvelle du Redspeed team. Des allemands, un Suisse, des Français et un Britannique vont d'ailleurs monter sur l'une ou l'autre des marches du podium.


Carnet1 dans-la-page-D'abord rappelons que le plateau propose un nombre conséquent de concurrents, ainsi hormis lors du meeting en partenariat additionnant les concurrents FFSA et ceux de l'ESS (Série Allemande) en 2012, c'est une belle progression des engagements sur ce circuit, car il s'agit bien de 33 engagements FFSA. Plus du tiers des pilotes découvrent Dijon. Nous faisons connaissance avec de nouvelles têtes, « Rookies » pigiste ou nouveaux engagés pour la saison. Le team Néerlandais Karting Paradise entame sa tournée française avec 2 pilotes étrangers et 2 français, il est accompagné du responsable usine VM pour surveiller la motorisation qui semble se répandre.
Nous devons expliquer aux pilotes, que le coût des engagements est vraiment plancher car bien qu'il s'agit d'un Championnat officiel et fédéral, c'est un de ceux qui rétribue le moins les pistes, difficile de défendre comme auparavant autant de séances d'essais libres, cela sera possible mais à Dijon la découverte est courte le samedi. La prise de contact se fait tardivement le vendredi et l'enregistrement du matériel encore en cours à 21 heures !

Aux essais, samedi à l'aube, l'épidémie de serrage chez les Néerlandais commence, d'abord L. Westerdijk et Philippe Maurin, puis lors de la 1ère qualification P.Elkmann et M. Eteki. On s'inquiète pour eux mais le team va comprendre les problèmes ultérieurement. Première surprise, Etienne Aebischer qui a gardé son matériel (PVP/FPE) réalise la pôle provisoire en Q1. La séance nous semble lente, les conditions climatiques étant a priori idéales. Seuls Andreas Jost (Anderson /PVP) et David Harvey (Anderson /VM) se situent sous la barre des 1' 19''. En 2012, D. Payart avait roulé en 1'16''432'''. Lors de la seconde séance (Q2) Andreas Jost améliore et s'empare de la pôle en 1'17''729'''. Alexandre Sébastia qui n'avait pas pu réaliser un chrono (pour un simple collier desserré) se place en seconde ligne à coté d'Harvey. La séance ne s'avère pas plus véloce, elle permet a ceux en difficulté précédemment de progresser comme Peter Elkmann qui a modifié son avant et hauteur de châssis, mais le Champion d'Europe 2008 reste bien en de ça de son statut de favori (11ème chrono seulement !).

pub-l3d