Carnets de Route 2 : La 1ére course de la saison

Rappelons que pour rendre attrayant mais aussi tenir compte de la sollicitation du matériel, les courses du nouveau schéma sont réduites de 5 kilomètres et le départ est allégé. Le jeune Laurens Westerdijk fait aussi parti de la « nouvelle vague » 10 courses à son actif. Il prend un envol très prompt, et parvient même à se rabattre devant Alexandre Sébastia après le 1er freinage,

il est deuxième derrière le pôleman A. Jost. E. Aebischer s'est élancé plus prudemment et Peter Elkmann lui aussi a bondi et se place dans derrière eux, précédant D. Harvey, A. Lacoste, C. Vayssié.
Carnet3 dans-la-page-P. Maurin fait un fait un 360° dans le gauche de la bretelle, comme il a calé, le safety car est appelé en renfort. On s'inquiète mais à tord. Enfin le vert est agité. Les 5 pilotes meneurs semblent prendre l'ascendant. Ils vont livrer une splendide bagarre. Au quatrième passage, Westerdijk attaque Jost, ils font la ligne droite cote à cote, on se demande lequel va céder....aucun car Sébastia profite de l'aspiration pour fondre sur eux et les déborder, magnifique ! Jost réplique. Si ce dernier sera pointé leader sur la ligne tous les tours cela ne reflète pas les échanges de position. Aebischer participe activement. Le pilote Suisse auteur d'une excellente saison 2013 parait avoir encore gravi un échelon, il joue avec les meilleurs dès l'entame de course. Le trio Lacoste-Harvey-Vayssié parait livrer un duel à distance et pourtant l'écart avec la tête de course reste infime à deux secondes seulement. Westerdjik s'il fait une course remarquable, commet quelques petites erreurs en cherchant trop l'extérieur notamment dans la remontée vers la parabolique, du coup il perd du temps. A mi-course, Jost résiste à Sébastia, Aebischer les chatouillant, Westerdijk a cèdé quelques mètres rejoint par Elkmann revigoré par rapport a ses qualifications, il a enfin trouvé le bon set-up. Vayssié dans son duel en trio a accélèré le mouvement et a recollé au Néerlandais, il est l'auteur du meilleur chrono en course. Lacoste surveille sa température d'eau il a levé d'abord levé légerment puis reprendra son rythme antérieur, mais Vayssié est passé et l'a lâché, Harvey l'avait doublé mais il le repassera. Beaucoup plus loin on pointe Martin Eteki, le pigiste Rookie, et lui n'a même pas cherché le bon set-up il devait déjà découvrir son MSkart/VM de location. Avantage il connait Dijon mais devenu 9ème c'est plutôt encourageant. Plus loin, Julien Goullancort qui devait courir en monocylindre ne doit pas regretter son retard de préparation avec son futur matériel puisqu'il fait une course régulière dans un top dix relevé et qu'il confirmera tout le week-end. On note un poil plus loin le Britannique Kévin Busby toujours aussi farceur dans le paddock, mais c'est un quasi exploit. En effet, lui et son coéquipier C. Kinsey n'ont parcouru à eux deux pas plus de deux tours avant la course (Essais et qualifications) moteurs cassés.


Au 9ème des 12 tours, Vayssié pourtant en passe de s'intercaler derrière le podium virtuel ne repasse plus. Problème de renifleur d'essence. Nous retrouvons le trio de tête suivi d'Elkmann et Westerdijk, puis Lacoste a deux secondes qui a semé Harvey. Le peloton est loin. Eteki qui a récupéré la 8ème position faiblit, à l'inverse Busby finit fort, il a double Goullancourt et déborde lors de la dernière ronde Eteki. Busby est heureux après tant de crainte. L'hymne Allemand est quelque peu attendu avant de retenitr en l'honneur de celui qui est la révélation, Andreas Jost. Sébastia et Aebischer complète ce podium éclectique. Si elle n'a pas de représentant sur le podium, l'équipe MSkart et surtout l'usine VM sont rassurés, voire contents avec ce tir groupé et surtout une compétitivité retrouvée avec Elkmann et Westerdijk (4ème & 5ème) plus Eteki 10ème et meilleur Rookie.
Un podium Coupe de Marque (4 Temps) a l'initiative de OCB est également honoré, avec la victoire d'Olivier Brossard (20ème au scratch). Parmi les bonnes surprises notons Johan Lamalle avec son PVP/SGM, non seulement son moteur a tenu mais il a su tirer son épingle du jeu 12ème et Mario Oliveira autre Rookie qui marque ses premiers points (14ème).

Un apéritif avec quelques agapes est offert par Jan Cramer et son équipe, mais il a peu l'habitude des « pots » de paddock et il traine, il embauche quelques femmes dont Madame Aebischer (Aebischer est fromager) coupant du fromage Néerlandais c'est même le comble !

 

pub-l3d